7501 Signatures

MON MESSAGE INDIGNÉ A PATRICK BERNASCONI, PRESIDENT DU CESE


Monsieur le Président,
 

       Le 12 novembre 2019, l’organisme que vous présidez a publié un rapport intitulé « Droits sexuels et reproductifs en Europe : entre menaces et progrès. »
 

       Ce document, rédigé sous la direction de Mme Véronique Séhier, co-présidente du Planning familial, propose des mesures radicales en vue de banaliser encore davantage l’avortement en France, et ce alors que cette pratique a fait plus de 224 000 petites victimes en 2018 !
 

       Parmi les recommandations du rapport : la suppression de la clause de conscience des médecins, l’allongement du délai légal pour avoir recours à une « IVG » à 22 semaines – à un moment où l’enfant est viable en dehors du ventre de sa mère ! – et l’extension de l’« IMG » aux femmes qui présenteraient « des difficultés financières », « une difficulté de prendre une décision sur le devenir de la grossesse » ou « une modification des circonstances de vie rendant la grossesse non souhaitable ».
 

       Autrement dit, l’avortement jusqu’au terme de la grossesse, comme c’est le cas pour les « IMG », serait possible en dehors de toute situation médicale critique, moyennant la satisfaction de conditions larges et extrêmement floues.
 

       Monsieur le Président, ça suffit ! De telles mesures sont abjectes et profondément inhumaines. Je tiens à vous faire part de ma vive indignation et vous demande de revenir immédiatement sur les conclusions de ce rapport.
 

       Veuillez recevoir, Monsieur le Président, l’assurance de ma vigilante considération.

 

Date et Signature (remplissez le formulaire ci-dessous)

 

Respect de votre vie privée

Votre adresse courriel est strictement confidentielle. Elle ne sera jamais transmise à quiconque.

Pour toute demande d’information au sujet de cet appel et de la garantie de confidentialité, merci de nous envoyer un message à l'adresse suivante : contact@droitdenaitre.org

Difficultés techniques ?

Vous êtes déjà sur une version simplifiée du formulaire de pétition.

Si vous n'arrivez toujours pas à signer cette pétition, vous pouvez en dernier recours envoyer un courriel à signature@petit.io.

Formulaire de signature