Signatures

Depuis le 17/09/20

MA PETITION A M. JEAN CASTEX, PREMIER MINISTRE

« NON à l’avortement jusqu’à 9 mois ! »

 

Monsieur le Premier Ministre,
 

Profitant des vacances estivales, une poignée de députés a fait voter, par surprise, un amendement scandaleux à la loi de bioéthique, dans la nuit du 31 juillet au 1er août 2020. Cet amendement, autorise l’avortement jusqu’au terme de la grossesse en cas de détresse "psycho-sociale", un concept extrêmement flou que les députés se gardent bien de définir.
 

En autorisant le recours à un avortement très tardif, pour un motif autre que médical, le législateur a ouvert la boite de Pandore. Qui appréciera la détresse de la femme demandant à se faire avorter ? Le médecin avorteur qui est lui-même bien souvent un militant de cette cause ? Si cet amendement venait à être définitivement adopté, la France aurait tout simplement la législation la plus mortifère d’Europe.
 

Monsieur le Premier Ministre, à 9 mois, qu’est-ce qui différencie un bébé sur le point de naître d’un nouveau-né ? Imaginer la souffrance de l’enfant quand il sera empoisonné, brûlé ou déchiqueté par l’avorteur me brise le cœur... Quelle va être l’étape suivante ? L’infanticide ? Les Français, y compris ceux qui ne partagent pas un total rejet de la loi Veil, n’acceptent pas cette folle dérive portée par le lobby de l’avortement.
 

Je vous demande de vous opposer fermement à ce texte et d’obtenir son rejet par le Sénat, par la Commission Mixte Paritaire ultérieure et, en dernier ressort, par l’Assemblée nationale.
 

Espérant que vous prêterez à ce message l’attention qu’il mérite, je vous prie de recevoir, Monsieur le Premier Ministre, l’assurance de ma haute considération.


Date et Signature 
(remplissez le formulaire ci-dessous)

 

 

Respect de votre vie privée

Votre adresse courriel est strictement confidentielle. Elle ne sera jamais transmise à quiconque.

Pour toute demande d’information au sujet de cet appel et de la garantie de confidentialité, merci de nous envoyer un message à l'adresse suivante : contact@droitdenaitre.org

Difficultés techniques ?

Accédez à la version simple si votre navigateur est trop ancien ou mal configuré.

Formulaire de signature