Signatures

Depuis le 06/03/18

Agissez contre les infanticides néonataux !

 

 

Monsieur le Président de la République,

Madame le Ministre,

73% des médecins français travaillant en service de néonatologie ont avoué avoir déjà tué un nouveau-né, d’après une enquête de la revue médicale britannique Lancet.

Plusieurs témoignages bouleversants de membres du personnel soignant, diffusés auprès du Parlement européen par l’European Center for Law and Justice, confirment cette sinistre réalité. Que des médecins se fassent bourreaux est un déshonneur pour la profession à laquelle ils appartiennent mais que leurs crimes demeurent impunis est une honte pour tout notre pays !

Une telle dérive était pourtant prévisible dès lors que la législation française autorise jusqu’au terme de la grossesse la suppression par avortement d’enfants porteurs de handicap, tel que la trisomie 21. Comme on pouvait s’y attendre, la plupart de ces infanticides en milieu hospitalier ont lieu suite à l’échec d’une « IMG ».

Le médecin n’ayant pas réussi à tuer le bébé dans le ventre de sa mère, il achève le petit survivant après sa naissance. Aucune anesthésie préalable de la victime n’étant prévue, le bébé meure souvent dans d’atroces souffrances.

Vous vous en rendez compte, notre époque est totalement schizophrénique. Grâce aux progrès de la science et des techniques, des enfants, grands prématurés, sont sauvés à un âge ou d’autres sont tués de la façon la plus barbare qui soit.

L’honneur de la France, qui se targue d’être le pays des droits de l’homme, exige que cela cesse immédiatement !

Avec les milliers de sympathisants de Droit de Naître, je vous demande donc, Monsieur le Président de la République, Madame le Ministre, une commission d’enquête sur ces crimes ignobles et des sanctions exemplaires contre les coupables.

Vous assurant de ma haute considération,

 

Date et Signature (remplissez le formulaire ci-dessous)

 

Respect de votre vie privée

Votre adresse courriel est strictement confidentielle. Elle ne sera jamais transmise à quiconque.

Pour toute demande d’information au sujet de cet appel et de la garantie de confidentialité, merci de nous envoyer un message à l'adresse suivante : contact@droitdenaitre.org

Difficultés techniques ?

Accédez à la version simple si votre navigateur est trop ancien ou mal configuré.

Formulaire de signature