Signatures

Depuis le 25/07/18

L’avortement n’est pas un droit fondamental !

Des sénateurs communistes ont déposé un projet de loi visant à inscrire le "droit" à l’avortement dans la Constitution. L’idée a également été reprise par le Haut conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes.

Une loi responsable de la suppression de plus de 210 000 petits Français chaque année pourrait ainsi devenir bientôt une loi fondamentale de notre pays !

La France serait ainsi juridiquement condamnée à l’avortement à perpétuité…

C’est monstrueux ! Réagissez en protestant auprès des responsables :

« NON A L’AVORTEMENT DANS LA CONSTITUTION ! »

MON CARTON ROUGE A
MME DANIELLE BOUSQUET, PRESIDENTE DU HAUT CONSEIL A L’EGALITE
ET A
MME ELIANE ASSASSI, PRESIDENTE DU GROUPE COMMUNISTE, REPUBLICAIN, CITOYEN ET ECOLOGISTE AU SENAT

 


Madame la Présidente, Madame la Sénatrice,

 

Le 2 avril 2018, le Sénat a examiné, à la demande d’élus communistes une proposition de loi visant à la reconnaissance de l’avortement comme « droit fondamental de notre République ».

 

Dans un rapport rendu public le 18 avril 2018, le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes a, quant à lui, recommande l’inscription d’un « droit » à l’avortement dans la Constitution.

 

Dans ce même rapport, le Haut conseil explique que ce pseudo-droit est « l’objet de rapports de forces, et qu’il peut connaître d’importants reculs ».

 

Le journal Libération note que d’après les initiateurs de la proposition de loi, l’accès légal à l’avortement a besoin d’être « consolidé », car ils redoutent sa « remise en cause, au centre des combats engagés par les forces réactionnaires à l’échelle européenne et en France ».

 

Votre projet est donc un aveu de faiblesse. Face au basculement de l’opinion en faveur de la vie, vous souhaitez rendre impossible toute remise en cause d’un « droit » qui est pourtant responsable de la suppression annuelle de plus de 210 000 petits français.

 

Madame la Présidente, Madame la Sénatrice, sachez je suis profondément scandalisé par votre projet. Non, tuer un bébé innocent, n’est pas et ne pourra jamais être un droit fondamental !

 

Je vous demande donc de renoncer immédiatement à cette revendication ignoble.

 

Date et Signature (remplissez le formulaire ci-dessous)

 

Respect de votre vie privée

Cette campagne est une initiative de : Droit de Naître
Information légale (loi n° 78-17 du 6/1/78, loi n° 91-772 du 7/8/91 et Règl. UE 2016/679 du 27/4/2016) : Les réponses ont un caractère facultatif. Votre adresse courriel est strictement confidentielle. Elle ne sera jamais transmise à quiconque. En remplissant ce formulaire avec votre adresse postale, vous donnez votre accord (art. 6 du Règl. UE 2016/679) pour recevoir des courriers de Droit de Naître ou d'autres organismes agréés par elle, sauf opposition de votre part. Le droit d'accès, de rectification, d'effacement, de limitation, d'opposition et de portabilité est assuré sur simple demande écrite. Toutefois, si vous n'êtes pas satisfait de votre demande, vous avez le droit d'introduire une réclamation auprès de la CNIL. La finalité du traitement de vos données est de les gérer et de vous informer des campagnes de notre association. En cas de don via le site PayPal, les données personnelles que vous communiquerez à cette occasion seront exclusivement destinées à permettre la réalisation de la transaction. Vos données personnelles ne seront pas conservées au-delà de la durée strictement nécessaire au suivi de la relation avec vous. La base juridique de ce traitement est le consentement (articles 6 et 7 du Règlement UE 2016/679 du 27/4/2016).
Difficultés techniques ?

Accédez à la version simple si votre navigateur est trop ancien ou mal configuré.

Formulaire de signature